Episode 6 : Qui sont les membres de l’ANGC ?

Une fois n’est pas coutume mais le monde de la copropriété est composé de personnes passionnées et de personnalités fortes. L’ANGC n’échappe pas à la règle.

Nous sommes particulièrement fiers de Marieke de Daran, notre déléguée rennaise, et de l’exploit qu’elle a réalisé hier en étant finisher du Marathon de la Rochelle. Nous avions envie de partager le récit qu’elle en a fait.

Nous en profitons pour vous rappeler que nous avons un groupe de runners. Nous serons présents aux foulées de l’immobilier en juin. Il n’appartient qu’à vous de rejoindre ce groupe et de le faire vivre.

Marathon la Rochelle J+1… j’ai mal aux jambes!

Le départ était fixé à 9h et j’avoue, je stressais, malgré une bonne prépa de 3 mois, plus de 4kg perdus, de bons temps lors des dernières sorties. Il ne fait pas très beau, il se met à pleuvoir… 2 min avant le départ!
Ca durera 15 km, cela m’a moins gêné que le vent, soufflant assez fort en rafale, j’ai failli en perdre ma casquette!

Je ne suis heureusement pas seule, une copine Caroline m’a accompagnée, elle devait courir aussi mais elle attend un heureux évènement donc elle sera ma 1ere supportrice! Et j’ai mon petit Winnie en peluche porte-bonheur dans mon gilet!

C’est parti pour 42.195 km, les 10 premiers se passent bien ( en moins d’1h), le parcours est sympa et j’ai vu Caro avec un panneau d’encouragement fait par sa fille, c’est une surprise, ca me booste! Ca se complique un peu car il y a de belles lignes droites qui montent et avec le vent, c’est un peu dur mais je m’accroche et je passe le semi en 2h06!
Jusque là, je ne regarde pas trop le chrono à part mes temps à chaque km, je commence à me dire que le record est à ma portée mais je ne veux pas m’enflammer, c’est maintenant que ça devient plus dur, je découpe mentalement le reste du parcours, à 22km il n’en restera que 20, 10 km avant le 32eme km où il n’en restera que 10… où je fixe pour objectif de passer en 3h15… c’est bon malgré un deuxième passage sur cette montée interminable ( on faisait 2 boucles) avec toujours du vent, où je suis tentée de marcher! Mais je m’accroche, j’ai vu encore Caro, ça m’aide!

Je commence à voir les jambes un peu lourdes, le rythme baisse mais pas tant que ça et… sans trop m’en rendre compte j’arrive au 37eme, plus que 5 km! Chaque km compte… je vois Caro vers le 40eme, elle m’encourage comme jamais, me dis de ne rien lâcher, je sais que je vais pulvériser mon meilleur temps, probablement passer sous les 4h30! Elle me dit qu’elle me retrouve vers le 42ème… le parcours revient vers le centre ville où on m’a promis une ambiance de fou avec beaucoup de spectateurs .
Il y en a mais pas tant que ça ( on m’aurait menti?!) je regarde ma montre, pas tant pour le temps mais pour les km, ça n’avance pas, c’est long, pourtant j’entends le speaker qui encourage les finishers… et d’un coup, on passe sous une grande porte de la vieille ville et ils sont là!

De chaque côté de barrières, plein de monde, c’est la fin et là, je retrouve mes jambes, j’accélère, je lève les bras pour dire aux gens de m’encourager et ça marche, je tape dans des mains, j’entends des cris, mon prénom, durant quelques secondes, j’ai l’impression d’être une championne, un moment énorme!

Sauf que mon estomac se rappelle à moi, j’avais un peu oublié dans l’euphorie que je venais de faire 42 km sur un rythme jamais atteint pour moi!

Et là ( désolée pour les détails!), je vomis à plusieurs reprises ( pas beaucoup) tout en continuant en courir ( et je ne sais pas comment j’ai réussi à ne pas m’en mettre sur moi!), je peux pas faire autrement… et je vois Caro qui est bien là comme promis, elle court avec moi, me montre l’arche où c’est écrit « Arrivée 195 m »! Comme il y a un dernier virage, on ne voit pas la ligne d’arrivée, ces derniers 195m sont très longs mais Caro est avec moi, on passe la ligne d’arrivée ensemble, un grand moment aussi, je la prends dans mes bras longuement, je l’ai fait… et je découvre mon temps, un temps que je n’aurais pas osé rêver!

Mais si je l’ai fait! Probablement ma meilleure course à tous les niveaux!
Oublié mon précédent échec à Rome où j’avais du abandonner au 39ème km à cause d’une gros malaise qui m’a valu 24h à l’hôpital, je me dis même que ca a été une bonne chose car cela m’a donné la force de remettre ça et de vivre ces moments géniaux!
C’est donc ma 4ème médaille en 4 ans… place à la récup avant de réfléchir à de nouvelles courses!

Marieke, directrice copropriété

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s