Qualité du syndic/satisfaction des copropriétaires : le cercle vertueux !

Le reproche des copropriétaires envers leur syndic qui revient le plus souvent est le manque de disponibilité et de réactivité. Ils ont raison.

Pour être plus disponible et plus réactif, il faut avoir moins d’immeubles par collaborateur.

Pour avoir moins d’immeubles par collaborateur, il faut plus de collaborateurs dans le cabinet.

Pour pouvoir se payer plus de collaborateurs, il faut revaloriser les honoraires.

Pour que les copropriétaires acceptent une revalorisation des honoraires, il faut qu’on fasse un travail de qualité.

Et pour qu’on fasse un travail de qualité, il nous faut (entre autres) moins d’immeubles par collaborateur.

La boucle est bouclée.

La question est de savoir qui commence le premier ?

Gilles Frémont